Bonjour, nous sommes le vendredi 22 Septembre 2017 :



L'historique du club - 6ème partie

Grandes et petites histoires



Histoires de déplacements...chauds... M. Henri Gross se rappelle d'un déplacement à Hegenheim (commune située près de la frontière suisse), qui avant la guerre déjà était un fief quasi imprenable, où il était difficile, voire périlleux de ramener les deux points de la victoire."En 1927, le FC ETOILE se déplaça à Hegenheim en empruntant comme il le faisait alors habituellement la camionnette de leur président, M. Michel Kuhn. Ayant gagné le match, la difficulté majeure fut pour nous de parvenir à gagner la sortie du village sans encombre.En effet, un supporteur des frontaliers eut l'idée aussi farfelue que néfaste d'inscrire le résultat sur les flancs poussiéreux de notre camionnette afin de prévenir ses concitoyens de l'attitude à adopter à notre passage...Et ce fut sous les jets de pierres que nous avons entamé notre voyage de retour."

Le même Henri Gross se souvient d'un déplacement en 1928 à Masevaux où l'équipe subit alors une véritable déroute (11-0 !)."Je me rappelle très bien que chaque but que nous concédions était prétexte pour les supporteurs masopolitains de proférer des injures à notre égard. Mais ces supporteurs avaient également marqué les esprits de tous nos accompagnateurs par leur slogan "allez roulez Masevaux" qui avait pour effet de survolter leurs joueurs. Au match retour, nos supporteurs s'approprièrent la méthode et scandèrent à leur tour "allez roulez ETOILE". Nous avons gagné le match par 3 buts à 2 !". Le "Roulez ETOILE", maintes fois employé par la suite, était né. On le voit, le "hooliganisme" (sympatique après-tout) n'a pas attendu les années 80 pour pénétrer le monde du football !!"

A chacun sa contribution !


A la Libération, M. H. Schroeder se souvient que les clubs étaient étaient si dépourvus que pour l'organisation d'un match amical entre le FC ETOILE et la S.S.M.D., il fut convenu entre les deux clubs que chacun emportât dans ses bagages un filet de but afin que la partie puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Quel contraste avec les installations des clubs d'aujourd'hui, avec leur projecteurs pour nocturnes, leurs vestiaires rutilants !

Les convocations de l'époque


convocation 1947Des convocations tapées à la machine à écrire ... Cette convocation prévient le Club des sélections de trois de ses joueurs dans la sélection d'Alsace Promotion pour rencontrer la sélection de Suisse du Nord-Ouest à Bâle.


L'invitation du Racing Club de Strasbourg


Où le grand Racing Club de Strasbourg invite un Petit Poucet Haut-Rhinois ... Cette lettre est adressée par le RC Strasbourg et sollicite le Club pour l'organisation à Strasbourg d'un match amical contre son équipe 1 amateur. On voit que le correspondant n'omet pas de s'enquérir du montant de l'indemmnité qu'il auraient à verser. Voir l'invitation.

Les grandes eaux


Le terrain du FC ETOILE, de par sa situation fut souvent la victime innocente des humeurs de l'Ill (rivière qui traverse Mulhouse) et Joseph Beltzung, ancien Président du club et arbitre officiel de la Ligue d'Alsace se souvient d'un bien vilain tour que lui joua le cours d'eau en 1949 : "Le FC ETOILE venait de concéder défaites sur défaites, et seul un match un match de barrage contre Neuf-Brisach joué à domicile, pouvait encore lui éviter la relégation. Pour ce match importantissime s'il en est, aucun arbitre ne se présenta, si bien que le délégué, avec l'accord des adversaires me désigna pour arbitrer. Or le terrain, déjà à la limite de la praticabilité au coup d'envoi fut vite inondé par les flots de la rivière gonflée par les pluies diluviennes. Il n'y avait qu'à arrêter le match me direz-vous. En effet, mais le FC ETOILE menait au score et comprenez bien qu'il était du plus haut intérêt du club que la partie aille à son terme. Pour mon malheur, les Rhénans égalisèrent en seconde période et prirent même l'avantage. Les joueurs, les dirigeants, et surtout les supporteurs locaux virent dans l'arrêt du match leur ultime bouée de sauvetage. Un véritable cas de conscience m'était posé. Par respect de l'éthique sportive, je décidai de laisser se dérouler la partie, quoiqu'à contre-coeur. Et ce qui devait arriver arriva, le FC ETOILE perdit ce match capital, arbitré par un de ses membres, sur un terrain vraiment impraticable !! Bien longtemps, on me montra du doigt tel un paria...!"

L'aventure d'Arthur Diesel


Arthur DieselArthur Diesel fut sans conteste l'un des plus illustres joueurs qui endossa le maillot bleu et jaune du FC ETOILE. Gardien de but de l'équipe d'Alsace à cinq reprises, puis de l'équipe professionnelle du FC Mulhouse, les plus anciens se souviennent de sa maîtrise dans la surface de réparation et de son solide sens du placement.

En 1948, Duri (diminutif affectueux d'Arthur en alsacien) fut invité à tenter sa chance au Racing Club de Strasbourg, Charles Siebenhor, alors président du club, se rappelle l'avoir accompagné dans la capitale alsacienne :

"Nous sommes partis tout feu tout flamme pour effectuer cet essai mais notre déception fut à la hauteur de nos espérances". Dans un très mauvais jour, mal protégé par une défense vite dépassée, Duri allait encaisser la bagatelle de 7 buts en une mi-temps. Il est ici inutile de préciser qu'il ne fut le coéquipier des Strasbourgeois que 45 minutes durant...!